Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Bonjour à toutes et à tous,

Comme tous les ans, un mot pour vous résumer l'année passée et vous faire part des
espérances pour l'année en cours.

Je me suis installée avec Jean-Claude en 2003 sur la commune de Montcaret (24).
L' Amap « Le panier moderne de Bacalan a été créée en 2006. Nous avons deux groupes,
un situé à l'Amicale laïque de Bacalan le mardi soir et un autre à la Caisse des dépôts et
consignations le vendredi après-midi.

Depuis déjà 3 ou 4 ans, nous avons constaté une plus grande difficulté a cultiver due au
climat. Les saisons sont moins marquées et les variations de températures très
fréquentes, quelques jours beaux, puis quelques jours froids avec parfois de grandes
variations thermiques. Les légumes n'apprécient pas vraiment ce yoyo, exemple : depuis 2
ans j'ai un mal fou à avoir des choux chinois bien pommés, ils montent tous trop tôt en
fleur avant la pleine maturité.

La période été 2012 s'est bien passée. La période hiver a été plus dure, nous avons eu
des pertes plus nombreuses que d'habitude (les choux, les carottes plus petites et plus
malades qu'à l'accoutumée, les navets et les semis de panais que je n'ai pas réussi).
Nous avons comme toujours travaillé de nombreuses heures, le boulot est physique et
Jean-Claude et moi vieillissons.

Nous essayons de trouver des solutions pour réduire les heures de travail (en
compensation nous gagnerons un peu moins d'argent, mais nous sommes plutôt
«Spartiates et frugal«. Nous avons calculé qu'il est possible de réduire notre chiffre
d'affaire cependant l'Amap ne peut trop diminuer en nombre d'adhérentes/adhérents pour
les autres productrices/producteurs.
Nous avons donc cherché des solutions.

L'embauche a été la première idée. Fin septembre et octobre 2012 Marina est venue
travailler à mi-temps avec nous. L'expérience n'a pas été concluante car trop cher même
avec des charges un peu réduites.

2ème idée, depuis plusieurs années j'achète en janvier des pommes de terre à un collègue,
Dominique Leconte, car la pomme de terre demande beaucoup de travail et nous ne
sommes pas mécanisé car nous faisons de trop petites surfaces et ceci ne serait pas
rentable compte tenu du prix des machines. Mais nous en faisions quand même un peu.
Cette année, nous avons donc décidé de ne plus faire de pommes de terre plein champs,
nous gardons seulement la pomme de terre précoce (en serre) que nous réussissons
mieux.

L'oignon d'hiver est une culture très gourmande en boulot, plantation manuelle,
désherbage avec une grosse partie manuelle car l'oignon n'est pas couvrant au niveau de
son feuillage et donc beaucoup d'adventices.

De plus nous sommes dans un région de vignobles que je crois plus propice au mildiou
(champignons attaquant systématiquement la vigne, les pommes de terre et depuis
quelques années les oignons) ceci devenant un gros souci. C'est Jean-Claude qui traite,
très souvent, minimum une fois par semaine. Nous utilisons un atomiseur à dos, lourd et
donc de plus en plus éprouvant (plus de 20 kilos).

La décision a donc été d'arrêter ces deux cultures, pommes de terre de garde et oignons.
Dominique Leconte ayant abandonné la culture de la pomme de terre, nous nous sommes
adréssé à Blandine Ménager qui s'est installée en 2012 près de chez nous. Elle a une
centaine de poules pondeuses et elle voulait faire de la pomme de terre sur une surface
assez conséquente en se mécanisant au maximum. Sa récolte 2012 n'a pas été terrible
mais elle n'avait pas arrosé ce qui est indispensable à la pomme de terre. Difficile
première année !!!

L'année 2013 est mieux partie, elle a planté 85 ares (presque un hectare) qu'elle va
arroser. Mon voisin Jean-Michel lui prête sa ramasseuse et nous lui avons échangé contre
un peu de vin (son ami est viticulteur bio) un vieux pulvérisateur pour le tracteur que nous
avions dans les ronces !!!

Nous avons passé un contrat oral pour l'achat de 1,2 à 1,4 tonnes de pommes de terre
pour l'hiver 2013-2014. Nous avons choisi les variétés et elle cultive en agriculture
biologique certifiée évidemment.

Pour les oignons c'est un autre collègue, Guy Forest qui les fait en grandes quantité et qui
nous fournira 500 à 600 kilos pour l'hiver prochain. Je le connais bien, nous nous
rencontrons souvent à Agrobio Périgord. Il est en bio bien sûr et pratique l'agriculture
biodynamique. Il a juste demandé que nous venions les ramasser avec lui car il le fait à la
main.

Nous espérons que cette solution nous fera moins de travail pour 2013 car le but est de
diminuer le temps de travail.

Au niveau des comptes, 2012 n'a pas été une année favorable. Nous sommes
redescendus au niveau du taux horaire à pas tout à fait 8€ (moins que le smic et bien sûr
pas de congés payés encore cette année).

Les raisons sont encore de trop lourds investissements, notamment la chambre froide, le
salaires de Marina et l'eau.

Pour les nouvelles et les nouveaux, nous avons un étang. Nous pompions dedans pour
arroser mais en juillet 2010 l'étang a considérablement diminué et nous avons du arrêter
de pomper en juillet 2010. Il nous a fallut arroser avec l'eau de la ville et le compteur de la
maison ce qui était difficile avec un si petit débit. De mi 2010 à 2011 nous n'avons pas eu
beaucoup de pluie et l'étang s'est asséché fin 2011. En 2012 nous l'avons fait curer en
espérant le voir de nouveau en eau. L'hiver 2012-2013 ayant été très pluvieux nous avons
de nouveau un bel étang, mais nous savons maintenant que nous ne pouvons pas
pomper dedans au risque de l'assécher à nouveau.

Nous avons donc fait poser un autre compteur d'eau de la ville, plus gros et qui nous
permet d'arroser comme nous en avons besoin. Mais cela a couté 3600 euros pour
l'année 2012 et gréve d'autant nos bénéfices et donc nos revenus.

2013 maintenant, l'hiver 2012-2013 n'a pas été très froid, mais comme vous le constatez
le printemps a du mal a pointer le bout de son nez !!! Je croyais avoir des difficultés pour
remplir les paniers fin avril et début mai, mais c'est bon car j'avais un peu prévu et mis pas
mal de légumes en serre. Peut-être, compte tenu des conditions humides et du froid, ce
sera mi-juin ou début juillet qui seront difficiles mais peut-être pas. En ce moment les
légumes d'été souffrent (tomates, courgettes, poivrons, aubergines et concombres) ils
attendent de la chaleur !!!

Nous faisons tout notre possible avec les aléas pour vous fournir des légumes bons, frais
et variés.

Nous vous remercions de votre soutien et de votre fidélité, certaines et certains d'entre
vous sont avec nous depuis plusieurs années maintenant.

Merci au membres du Conseil d'animation pour leurs aides et leurs travail pour
l'association.

Nous espérons continuer encore longtemps avec vous, dans la bonne humeur et la
confiance réciproque.

Cordialement, Christine



 

Partager cette page

Repost 0
Publié par
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -